Le Grand Conseil renforce le renvoi des requérants déboutés mais ferme les yeux sur les cas Dublin

Communiqué de presse – 15.03.2017

par Kevin Grangier
Secrétaire général

... l'UDC déplore que la gauche n'ait pas su écouter les gens de terrain

Cet après-midi, la majorité du Grand Conseil a accepté la révision de la loi cantonale sur les étrangers, notamment en matière de renvois des criminels étrangers. Toutefois, le Grand Conseil a décidé qu'un requérant débouté dans les cas Dublin ne pourra pas être arrêté par la police s'il se trouve dans les locaux de l'administration cantonale, ni dans les deux heures qui précèdent sa venue ou qui succèdent à son départ. Hormis cette curiosité, l'UDC, par la voix de son chef de groupe, Philippe Jobin, s'est déclarée satisfaite des débats.

L'entrée en vigueur, au 1er octobre 2016, des dispositions légales mettant en œuvre l'initiative UDC sur le renvoi des étrangers criminels signifie que les cantons doivent adapter leur loi d'application. Le Grand Conseil vaudois achève ce jour l'analyse de la loi révisée. Le combat mené par l'UDC et par le centre-droite en faveur d'une application conforme à la loi fédérale a permis de contrer plusieurs propositions de la gauche qui visaient à affaiblir l'ensemble des procédures de la chaîne pénale afin de compliquer le renvoi des étrangers déboutés.

Le Grand Conseil soutient l'avis de l'UDC en ayant rejeté la régularisation massive des clandestins

Communiqué de presse – 08.03.2017

par Kevin Grangier
Secrétaire général

... la gauche a annoncé une série d'amendements nouveaux ayant tous pour but d'atténuer autant que faire se peut le renvoi des criminels étrangers.

Hier après-midi, la majorité du Grand Conseil a rejeté la résolution de l'extrême gauche visant à régulariser massivement les clandestins, selon le modèle récemment annoncé à Genève. L'UDC salue la décision de la majorité du Grand Conseil qui a pu compter sur un vote compact des groupes UDC, PLR et Verts-libéraux afin d'éviter une nouvelle dérive en matière de politique des étrangers.

Néanmoins, la situation sur le front de la politique des étrangers et de l'asile demeure préoccupante dans notre canton car le Conseil d'Etat s'obstine à ne pas renvoyer les requérants déboutés. Cette situation inadmissible, qui place notre canton dans l'illégalité, a un coût que les Vaudoises et les Vaudois devront payer. En l'absence de réponse du Conseil d'Etat sur le nombre de cas concernés, aucune estimation pertinente du coût n'est possible. L'UDC restera attentive sur ce dossier peu reluisant pour la crédibilité de notre canton au regard de la loi.

Offrir aux Vaudois un gouvernement crédible et légitime grâce au ticket PLR-UDC

Communiqué de presse – 19.01.2017

par Kevin Grangier
Secrétaire général

... La nomination de Cesla Amarelle met en évidence l'échec d'une gauche modérée au profit d'une vision dure qui va à l'opposé de l'équilibre politique souhaité par les Vaudoises et les Vaudois.

 

Réuni hier soir en Congrès, le PLR Vaud a décidé, à une très forte majorité, de soutenir l'alliance électorale entre nos deux partis dans le but de reprendre la majorité de droite au Conseil d'Etat. L'UDC Vaud se félicite du choix des délégués PLR et de la qualité de ce ticket de centre-droite qui allie ambition, compétence et expérience.

 La Direction de l'UDC Vaud est convaincue que la stratégie à quatre candidats est la plus crédible ainsi que la plus légitime pour mener campagne et redonner à la population vaudoise un gouvernement équilibré et orienté au centre-droite.

L’Éloge de l'illégitime offense

Éditorial de l’UDC du canton de Vaud n°21 – 21.11.2016

par Kevin Grangier
Secrétaire général

... Quel peut bien être l’avenir d’une société dont les policiers sont coupables de faire leur travail – et quel travail !

 

Nous apprenons qu’un nouveau collectif « À qui le tour » a vu le jour dans le cadre d’une manifestation organisée à Lausanne samedi dernier. L’objectif de ce mouvement consiste à rendre hommage à l’agresseur d’un policier, abattu en légitime défense, et après sommations, par ce dernier début novembre à Bex. Ce Congolais de 27 ans, visiblement perturbé, s’est rué sur l’agent de police armé d’un couteau de cuisine.

La réponse ne s’est pas fait attendre. Très vite, les premiers membres de l’entourage de l’agresseur décédé ont remis en cause la légitimité de l’action du policier dans ce contexte. Aurait-il été préférable de laisser l’agresseur s’en prendre aux forces de l’ordre ? Est-ce un comportement usuel que de s’attaquer à un agent de police ? Ce dernier avait-il vraiment le choix dans ces circonstances ? Aucune réponse à ces questions. Seul le soupçon d’un « profilage racial » dans les interventions de la police est évoqué. L’opération de communication est efficace. Très vite, l’agresseur devient la victime d’un complot racial dont les policiers sont les exécutants. C’est la réussite de la technique bien connue de la surenchère victimaire, qui permet d’occulter le comportement inadéquat de la personne abattue, certainement pour son plus grand regret, par la police.

L'UDC appelle à la coalition de la droite traditionnelle pour renverser la majorité de gauche

Communiqué de presse du 7 octobre 2016

par Kevin Grangier
Secrétaire général

... L'UDC présentera un candidat et cherchera à coaliser la droite traditionnelle (UDC-PLR) afin de renverser la majorité de gauche.

 

Ce soir, près de 100 délégués UDC se sont réunis à La Maison de L'Étivaz en présence de notre conseiller fédéral Guy Parmelin et du président de l'UDC Suisse, Albert Rösti qui ont chacun délivré un message captivant pour les délégués du parti. A l'issue de la soirée, les délégués ont approuvé le programme politique 2017-2022 de l'UDC Vaud, le principe de lancer une initiative populaire contre l'intégrisme religieux et, enfin, la stratégie du parti pour le Conseil d'Etat. L'UDC présentera un candidat et cherchera à coaliser la droite traditionnelle (UDC-PLR) afin de renverser la majorité de gauche.

Page 1 sur 4

Internet et TV à Aigle: on peut faire mieux!

Lire la suite...

L'UDC Aigle propose

de maintenir la circulation automobile au centre, à vitesse réduite. C'est vital pour les commerces.

 

Des transports performants

Pour une bonne cohabi-tation des transports publics privés et l'inté-gration rapide d'Aigle dans Mobilis.

 

Un soutien clair à la sécurité

Pour qu'Aigle ne suive pas l'exemple de Bex et reste une ville sympa où il fait bon vivre.

 

Aller au haut