L’Éloge de l'illégitime offense

Éditorial de l’UDC du canton de Vaud n°21 – 21.11.2016

par Kevin Grangier
Secrétaire général

... Quel peut bien être l’avenir d’une société dont les policiers sont coupables de faire leur travail – et quel travail !

 

Nous apprenons qu’un nouveau collectif « À qui le tour » a vu le jour dans le cadre d’une manifestation organisée à Lausanne samedi dernier. L’objectif de ce mouvement consiste à rendre hommage à l’agresseur d’un policier, abattu en légitime défense, et après sommations, par ce dernier début novembre à Bex. Ce Congolais de 27 ans, visiblement perturbé, s’est rué sur l’agent de police armé d’un couteau de cuisine.

La réponse ne s’est pas fait attendre. Très vite, les premiers membres de l’entourage de l’agresseur décédé ont remis en cause la légitimité de l’action du policier dans ce contexte. Aurait-il été préférable de laisser l’agresseur s’en prendre aux forces de l’ordre ? Est-ce un comportement usuel que de s’attaquer à un agent de police ? Ce dernier avait-il vraiment le choix dans ces circonstances ? Aucune réponse à ces questions. Seul le soupçon d’un « profilage racial » dans les interventions de la police est évoqué. L’opération de communication est efficace. Très vite, l’agresseur devient la victime d’un complot racial dont les policiers sont les exécutants. C’est la réussite de la technique bien connue de la surenchère victimaire, qui permet d’occulter le comportement inadéquat de la personne abattue, certainement pour son plus grand regret, par la police.

L'UDC appelle à la coalition de la droite traditionnelle pour renverser la majorité de gauche

Communiqué de presse du 7 octobre 2016

par Kevin Grangier
Secrétaire général

... L'UDC présentera un candidat et cherchera à coaliser la droite traditionnelle (UDC-PLR) afin de renverser la majorité de gauche.

 

Ce soir, près de 100 délégués UDC se sont réunis à La Maison de L'Étivaz en présence de notre conseiller fédéral Guy Parmelin et du président de l'UDC Suisse, Albert Rösti qui ont chacun délivré un message captivant pour les délégués du parti. A l'issue de la soirée, les délégués ont approuvé le programme politique 2017-2022 de l'UDC Vaud, le principe de lancer une initiative populaire contre l'intégrisme religieux et, enfin, la stratégie du parti pour le Conseil d'Etat. L'UDC présentera un candidat et cherchera à coaliser la droite traditionnelle (UDC-PLR) afin de renverser la majorité de gauche.

La mendicité sera interdite dans le canton de Vaud, malgré les manœuvres de la gauche

Communiqué de presse du 27 septembre 2016

par Kevin Grangier
Secrétaire général

... Depuis plus de 10 ans, l'UDC s'est préoccupée des problèmes causés par les réseaux de mendicité organisée

Aujourd'hui, grâce à une forte mobilisation des députés UDC et PLR, l'initiative pour l'interdiction cantonale de la mendicité a été approuvée par 60 voix contre 56 au Grand Conseil. Il s'agit d'une décision historique car jamais le Grand Conseil n'avait soutenu d'initiative qui faisait l'objet d'un contre-projet du Conseil d'État. Ce dernier a d'ailleurs tenté des manœuvres politiques dans le but d'embrouiller le débat et, au final, il perd sur toute la ligne. Grâce à l'UDC, la sécurité des Vaudoises et des Vaudois sera renforcée et les réseaux claniques qui organisent la mendicité seront combattus.

Écoles: la génération sacrifée

Communiqué de presse du 26 septembre 2016

par Kevin Grangier
Secrétaire général

... En laissant s’appliquer les préceptes socialistes à l’école vaudoise, nous sacrifions et abandonnons toute une génération à l’hérésie de gauche.

Depuis une vingtaine d’années, l’école vaudoise a été prise d’assaut par les théoriciens de l’éducation et de la formation, soutenus et protégés par les magistrats socialistes qui se sont succédé à la tête de l’école obligatoire dans notre canton. Le « maître de classe » a été banni et avec lui, la rigueur, la discipline et l’obéissance. Contre toute attente, les perdants de ces errements idéologiques ne sont pas les tenants d’une vision traditionnelle de l’école, mais ce sont les élèves eux-mêmes, rendus incapables d’affronter le monde tel qu’il existe.

Plutôt que de protéger les femmes, Béatrice Métraux préfère soutenir la burqa

Communiqué de presse du 30 août 2016

par Kevin Grangier
Secrétaire général

... l’interdiction de la burqa ne viole ni la liberté religieuse, ni les croyances des musulmans.

 

Dans le journal « 24 Heures » du jour, la conseillère d’Etat Béatrice Métraux prétend combattre le communautarisme tout en soutenant le port de vêtements religieux dissimulant le visage des femmes. Une fois n’est pas coutume, Béatrice Métraux s’embourbe dans ses contradictions et fait preuve d’un manque de discernement et de responsabilité.

Une dissimulation volontaire ou imposée du visage dans l’espace public contribue au communautarisme et s’oppose à la cohabitation harmonieuse des habitants de notre pays. De plus, le port de cet habit religieux musulman est un véritable coup de poignard au principe d’égalité entre les hommes et les femmes et s’oppose frontalement aux libertés traditionnelles de notre pays. Personne ne doit pouvoir ou devoir, en Suisse, dissimuler son visage !

Page 1 sur 4

Internet et TV à Aigle: on peut faire mieux!

Lire la suite...

L'UDC Aigle propose

de maintenir la circulation automobile au centre, à vitesse réduite. C'est vital pour les commerces.

 

Des transports performants

Pour une bonne cohabi-tation des transports publics privés et l'inté-gration rapide d'Aigle dans Mobilis.

 

Un soutien clair à la sécurité

Pour qu'Aigle ne suive pas l'exemple de Bex et reste une ville sympa où il fait bon vivre.

 

Aller au haut